Cultiver les Alstroemerias ( lis des Incas) au jardin d'agrément

 

  Depuis 7 ou 8 ans, j'ai introduit cette magnifique vivace.

Au départ, j'avais prélevé en mars, une poignée de tubercules (racines charnues) dans le jardin d'une amie.

  Depuis, les touffes n'ont cessé de s'épaissir et de gagner du terrain. Tous les deux ou trois ans, en février mars, je divise les touffes et en fais profiter les amis.

  Par la suite, j'ai essayé à partir d'une potée achetée en jardinerie, de compléter la collection(orange et rose) par un rouge. Mais là, ce fut le fiasco complet.

  Comme je n'aime pas rester sur un échec, j'ai renouvelé la tentative.......et cette fois-ci......re-fiasco!   Donc, STOP!

  Il se trouve que les variétés "orange" et "rose"s'adaptent très bien à notre sol calcaire et à notre climat océanique de Charente Maritime.

  La multiplication est facile et rapide - en mars, soulever une touffe de 3 ans ou plus, prélever les racines charnues et les tiges déjà sorties et replanter le tout en apportant du fumier décomposé ou un autre complément.

  Vous aurez des fleurs de Juin à Octobre en deux ou trois vagues. Dès que les fleurs sont fanées, il faut supprimer à la base les tiges porteuses pour favoriser la floraison des jeunes qui attendent leur tour.

  En hiver, toutes les tiges disparaissent. Si vous êtes au dessus de la LOIRE, il est prudent de pailler en surface pour les protéger du gel ....

  L'alstroemeria est la fleur du jardin qui tient le plus longtemps en vase. Depuis longtemps, les    fleuristes l'intègrent dans leurs bouquets......ce n'est pas par hasard!

Survoler les photos pour avoir les commentaires

 
 
 
 
 
Photo prise en juin 2016