Retour

Libellule déprimée - Mâle - Larve - Femelle
Agrion jouvencelle mâle et la larve
Sympètre rouge sang
En juillet-août, les élégantes libellules nous offrent leurs évolutions aériennes entrecoupées de pauses sur les végétaux. Si l'on se fait discret, on peut s'approcher pour les observer de près. Avec un peu de chance, on peut assister aux accouplements acrobatiques et à la ponte des femelles. D'un coup d'épuisette, il n'est pas rare de capturer leurs larves voraces qui accomplissent leur métamorphose sur une ou deux années.Quand la larve est prête à devenir libellule, elle va en surface, se fixe sur une tige d'une plante, déchire son enveloppe et prend sa forme définitive. Si vous avez des libellules en permanence à proximité de votre bassin, vous trouverez les enveloppes vides accrochées à la partie aérienne des végétaux.
Notonecte
Planorbe
Limnée
Gammare (crustacé)
Dytique
et sa larve

Planorbes et limnées

Si vous prélevez des plantes aquatiques dans leur milieu naturel, vous avez de fortes chances de les prendre avec. Ces petits mollusques se nourrissent de végétaux. Ils se reproduisent facilement.

Les Gammares ou Crevettes d'eau douce, peuvent servir de nourriture aux poissons carnassiers.

Le dytique

Ce carabidé, de l'ordre des coléoptères, est un prédateur (comme sa larve).C'est un dytique bordé qui fut le premier habitant de notre bassin.Comme il se déplace en volant, il change souvent d'endroit.

Gerris lacustre

Le triton - Ce petit amphibien urodèle est très rarement visible. Seul, un coup d'épuisette au milieu des plantes peut vous permettre de l'observer.