Les poissons de notre bassin     Retour

POPULATION
Pour peupler le bassin, je suis allé pêcher dans les cours d'eau aux alentours et j'ai pu, ainsi , en plusieurs épisodes, me procurer des gardons, des carassins, des carpeaux, des chevaines, des tanches, des perches du Canada (perches arc-en- ciel) et des perches communes.
DENSITE
J'évite une surpopulation des bassins. Je compte environ une dizaine de spécimens par M3 d'eau . Il m'arrive de leur apporter de la nourriture (vers de terre, pomme de terre, pain, insectes) surtout en été.
MALADIES

Au début, la maladie a fait pas mal de ravages! Les écailles et les nageoires se recouvraient progressivement d'un mucus blanc qui provoquait l'asphyxie des poissons atteints. Avec le temps, le milieu s'est équilibré et les rescapés ont vécu longtemps.

OBSERVATIONS

Il est pratiquement impossible de conserver les chevaines car ils ont la fâcheuse habitude de sauter ... et souvent hors du bassin! On les retrouve sur l'herbe, ...morts le plus souvent. Cette constatation est plus rare chez les gardons.

J'ai réussi à élever des perches communes. Leur croissance peut être assez rapide si l'on prend la peine de les gaver de vers de terre et de vairons. Le repas des perches est l'occasion de constater la vivacité et la voracité de ce carnassier! Un spécimen de 20 cm est capable d'ingurgiter 3 ou 4 vairons d'affilée même si le dernier ne peut pas être entièrement avalé!

A la belle saison, à l'affût sous les feuilles de nénuphars, la moindre vibration attire leur attention. Il ne fait pas bon être petit poisson dans les environs! Pour éviter le "carnage!", je regroupe les prédateurs dans un bassin et je les nourris régulièrement.

LA PERCHE

GOULUE!

A l'automne dernier, près du bassin aux perches, je retournais la terre d'un massif et j' en profitais pour leur lancer les vers de terre que je trouvais.

La plus grosse, donc la plus rapide a dû en manger trop. Peu de temps après avoir fini mon labour, j' ai été attiré par des bruits venant du bassin.

La plus grosse des perches se débattait à la surface, la gueule largement ouverte. Je l'ai attrapée à l'épuisette et j'ai constaté qu' elle avait dû avaler trop de vers.

D'une légère pression sur l'abdomen, je l'ai obligée à rendre le TROP PLEIN! constitué d'une boule de vers dèjà prédigérés.

Remise à l'eau, elle semblait soulagée. Mais, malheureusement, elle n' a pas survécu à sa gloutonnerie! Depuis cette regrettable histoire, j'évite de leur donner trop de vers à la fois.

Le poisson rouge - Queue de voile - se plait au bassin et se reproduit facilement. Il faut éviter la surpopulation....
Le jeune poisson rouge est d'abord argenté
Ensuite, il passe au orange-rouge-noir
et enfin il passe au rouge...!

D'autres espèces prélevées en étangs ou rivières peuvent vivre au bassin et ....même se reproduire.

Le bassin doit comporter une cascade pour réoxygèner l'eau .
Les gardons vivent bien au bassin bien qu'ils développent parfois une maladie qui leur est fatale!
La tanche réussit à se reproduire.
Vairons
Chevaine
Gardon
Tanche
Perche

Placez-vous au-dessus des photos pour obtenir les commentaires.

On peut aussi introduire des carassins, des perches du Canada ( perches soleil) - carnassières, des goujons...
Carpe
Brème