Reproduction et naissances          Retour

 

Observations

Pour éviter un taux de mortalité trop important chez les alevins et les têtards, il faut veiller à ne pas introduire trop de poissons carnassiers (perche franche, perche du Canada ) ou alors il faut regrouper les "gloutons" dans un autre bassin et les nourrir à grand renfort de vers de terre.

Il faut prévoir suffisamment de refuges (plantes, pierres empilées) pour donner aux jeunes une chance de grandir!

Si on veut que l'espèce introduite compte au moins un mâle et une femelle il faut prévoir 4 ou 5 sujets adultes.

Poissons

 

Les poissons rouges, les carassins et les tanches se sont reproduits et en particulier depuis qu'il ne reste plus qu'un petit prédateur(une perche du Canada) par bassin et que la végétation est assez importante pour permettre aux alevins de se dissimuler.

 

Premières naissances

Les premières naissances se sont faîtes par hasard.

Comme le bassin était terminé, j'ai acheté en jardinerie, des nénuphars. Un mois plus tard, une vingtaine d' alevins était nés. Avec les nymphéas, dans le bac de la jardinerie, il y avait des poissons rouges. Ils avaient dû pondre et les oeufs fécondés s'étaient fixés sur les plantes mais je n'avais rien remarqué. Les alevins sont restés couleur argent pendant un an pour ensuite se couvrir de taches noires et rouges. A deux ans, ils étaient entièrement rouges. Les trois spécimens conservés vivraient sans doute encore si un héron mal intentionné ne les avait avalés!

Grenouilles

A la fin de l'hiver, dès que l'eau du bassin se réchauffe, les grenouilles se montrent. Elles ont une peau proche du noir et elles ne retrouveront leur couleur verte que courant Avril.

La ponte a lieu début Mars. Les oeufs, au milieu de leur masse gélatineuse, sont déposés entre les racines des plantes. La durée de l'incubation est tributaire de la température de l'eau. Les têtards, dès leur naissance, se fixent sur les plantes immergées et l'on peut suivre les différentes étapes de leur métamorphose en donnant de temps en temps un coup d'épuisette pour les observer.

Leur nombre diminue très rapidement, surtout au moment où la minuscule grenouille adopte sa vie hors de l'eau. Avec une population de 4 ou 5 adultes, en 2 000, je n'ai recensé que 3 ou 4 jeunes survivants.

Tritons

Je suis sûr que les tritons habitent le bassin car j'en retire régulièrement lorsque je fouille avec une épuisette à mailles fines mais rien ne me permet d'affirmer qu'ils se reproduisent.

 

Libellules

Trois ou quatre variétés de libellules vivent et se reproduisent dans le bassin. Photos

En Août, on les voit virevolter au dessus des plantes, s'accoupler dans des attitudes surprenantes, se poser et parfois pondre sur les feuilles de nénuphars.

En examinant la vase, on trouve facilement un grand nombre de larves de différentes tailles selon l'espèce et le degré d'avancement dans la métamorphose. Il n'est pas rare de découvrir une mue accrochée à une feuille d'iris ou à un brin de jonc.