Un essaim d'abeilles au jardin d'agrément    

 

Jamais, en 33ans, nous n'avions eu l'occasion d'héberger un essaim d'abeilles. Début mai, j'étais en train de désherber près d'un jeune noisetier et intrigué par des vrombissements d'insectes venant de ma gauche, j'ai tourné la tête et là, je me suis trouvé face à une énorme grappe d'abeilles....heureusement peu actives à cette heure matinale.

Il me fallait donc trouver un apiculteur susceptible d'être intéressé par cette colonie. Lors du premier prélèvement, une partie de l'essaim avait réussi à échapper à la réquisition! Une heure après le départ de l'apiculteur, toujours sur le même support, un mini essaim d'un litre environ, s'était reformé. Normalement, elles auraient dû reprendre le chemin de leur ruche d'origine........sauf, s'il y avait encore une reine dans la colonie restante! Et c'était le cas. Donc, deux jours après, deuxième passage de l'apiculteur qui m'a expliqué que lors de l'essaimage, il arrivait que le groupe parte avec plusieurs reines. Dans le premier prélèvement, il y en avait une et dans le reste de l'essaim, il y en avait une autre. L'essaim prélevé en deux fois a permis de peupler deux ruches.

 

L'apiculteur qui avait seulement protégé sa tête, a secoué vigoureusement au dessus du seau, la branche qui portait l'essaim et aussitôt, il a obturé le récipient avec le sac en toile jute ceinturé avec un sandow .
Pour en savoir plus, en cas d'arrivée d'un essaim dans votre jardin