Des libellules autour de notre bassin   RETOUR

 

De juillet à octobre, à proximité du bassin, les élégantes libellules nous offrent leurs évolutions aériennes entrecoupées de pauses sur les végétaux ou autres supports. Si l'on se fait discret, on peut s'approcher pour les observer de près. Avec un peu de chance, on peut assister aux accouplements acrobatiques et à la ponte des femelles. D'un coup d'épuisette, il n'est pas rare de capturer leurs larves voraces qui accomplissent leur métamorphose sur une ou deux années. Quand la larve est prête à devenir libellule, elle va en surface, se fixe sur une tige d'une plante, déchire son enveloppe et prend sa forme définitive. Si vous avez des libellules en permanence à proximité de votre bassin, vous trouverez les enveloppes vides accrochées à la partie aérienne des végétaux. (Stationnez sur les photos pour avoir les renseignements)

Pour l'instant, je n'ai réussi à photographier que ces trois variétés - Ci-dessus- Libellule déprimée (mâle avec abdomen bleu) à droite- Leste fiancé (lestes sponsa)- ci-dessous- Sympètre commun ou Sympètre rouge sang (je ne sais pas faire la différence!).

D'autres espèces plus petites fréquentent le bassin et ses environs - agrions à abdomen bleu ou rouge et caloptérix.

Cordulégastre annelé

Depuis 33 ans que nous sommes dans ce secteur, je n'avais pas encore eu l'occasion de "mettre en boite" ce magnifique spécimen de libellule. Tranquillement posée sur le laurier du Caucase ( laurier cerise), cette femelle cordulégastre m'a laissé le temps d'aller chercher l'appareil photo! Je ne pense pas que le bassin (qui existe depuis... 15 ans) soit à coup sûr, la raison de sa présence soudaine.