Le Moro sphinx  prisonnier de l'oenothère rose

Photos prises dans notre jardin en juin 2014

Depuis une dizaine d'années, ce spécialiste du vol stationnaire (comme le colibri) anime notre jardin pendant l'été. Pas facile de le photographier! Il est continuellement en mouvement. On peut se demander s'il lui arrive de se reposer!

Sa trompe, particulièrement longue se déroule à une vitesse impressionnante et plonge au plus profond des calices des fleurs pour en aspirer le nectar, toujours avec une précision infaillible et sans se poser.

Cependant, cette aptitude, se transforme en piège parfois fatal!.....comme sur ce cliché.

La trompe est retenue au fond du calice et le papillon n'arrive plus à se retirer malgré tous ses efforts et si personne ne lui vient en aide, il meurt...... d'épuisement! Il semblerait que cet accident arrive assez souvent sur les oenothères (speciosa) roses. Il n'est pas impossible que d'autres prédateurs (oiseaux, mantes religieuses, etc...) attirés par les battements d'ailes du prisonnier, profitent de l' aubaine.

En ce qui me concerne, quand je découvre ce genre de situation, j'arrache délicatement les pétales jusqu'à ce que le moro sphinx se libère. Ne pas essayer de tirer le papillon en préservant la fleur!

 

    

En activité sur les lantanas, c'est un régal....pour lui sûrement! et pour nous aussi, mais pas pour les mêmes raisons!

Sa trompe, particulièrement longue se déroule à une vitesse impressionnante et plonge au plus profond des calices des fleurs pour en aspirer le nectar et toujours avec une précision infaillible. Le spectacle fourni par cet acrobate .....ne peut que nous laisser rêveur quant à la performance accomplie!

Champion l'artiste!

Deux prisonniers dans la même fleur!(sans trucage!)

J'ai délicatement déchiré le calice de l'Oenothere et libéré les ....gourmands imprudents!

Diaporama emprunté à wikipédia (lien)

Renseignements produits par wikipédia (lien)