Le guignier (Griotte-Montmorency)

Au jardin d'agrément, ce cerisier autofertile qui ne dépasse pas les 4m, est du plus bel effet.

De petite taille, au port retombant, surtout quand ses branches souples sont chargées de fruits. Il commence à illuminer le jardin en avril avec sa parure de fleurs blanches. Seules les gelées tardives peuvent contrarier la future récolte. La production est régulière et assez abondante, voire très abondante comme celle de cette année 2009. On le trouve aussi bien sur les terrains granitiques que sur les terrains calcaires. Seules, les régions très argileuses sont susceptibles de le contrarier! Ses fruits à la chair molle et acidulée sont très décoratifs.

Pour les déguster à la main, il est préférable de patienter. En clafoutis, leur acidité fait merveille. La confiture est un délice! Macérées dans l'eau de vie, les guignes sont un régal....à consommer avec modération!

Le guignier est peu sujet aux maladies. Il arrive qu'il subisse une attaque de pucerons noirs en fin de récolte sur ses pousses de l'année. En général, il s'en sort tout seul sans traîtement. Il a tendance à faire du bois mort qu'il suffit de retirer une fois par an. Sa longévité est variable.....mais comme sa reproduction par rejets est très facile, il ne faut pas hésiter à supprimer un arbre de plus de 15 ans pour le remplacer par un jeune sujet de votre production.